Les partenaires du projet

Capture d’écran 2020-04-29 à 10.42.07.
 

Le projet NAVAJO est développé par la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve en partenariat avec le TEC. Il est financé à raison de 525.000€ par la Région wallonne au travers de Digital Wallonia (275.000€) et d'une subvention exceptionnelle au TEC pour l'exploitation des services (250.000€).   

 

Il bénéficie également du soutien financier, technique et médiatique de toute une série de partenaires dont notamment la Province du Brabant wallon, l’UCLouvain, l’Intercommunal du Brabant wallon (InBW) et le China Belgium

Technology Center (CBTC).

VILLE D'OTTIGNIES LOUVAIN-LA-NEUVE

Louvain-la-Neuve est un pôle urbain en plein développement ce qui nécessite de développer une vision pour maintenir ou renforcer son accessibilité multimodale. Le projet Navajo a été initié dans le cadre de l’élaboration du Plan communal de mobilité pour évaluer la pertinence de nouveaux services de mobilité collective.

L’objectif pour la Ville est de bénéficier d’une offre de transport renforcée pour mieux rejoindre des zones moins bien desservies sur le territoire communal en proposant des alternatives par rapport à la voiture. La Ville privilégie ainsi le transfert modal de la voiture individuelle vers d’autres modes de déplacements. Idéalement, ceux-ci devront tendre vers une diminution des émissions en CO2 . Il s’agit également de tester de nouveaux types de véhicules afin de remettre un avis sur l’opportunité de déployer localement une telle offre. Un tel projet d’innovation vise aussi à donner une image positive de la Ville et du Brabant wallon, territoire d’innovation reconnu, et pionnière du Smart City.

Ce projet pilote va permettre de générer de nouvelles compétences au sein des services techniques pour les mettre en capacité de gérer des projets technologiques en lien avec la mobilité, de collaborer avec une série de parties prenantes autour d’un projet inédit et vecteur de changement pour co-construire la ville de demain et intégrer les citoyens à la réflexion par des projets pilotes concrets.

tec-logo-200x200.png

OPÉRATEUR DE TRANSPORT EN WALONNIE

En tant qu’opérateur de transport pour la Wallonie, le TEC est constamment à la recherche d’innovations pour améliorer ses services et la satisfaction de sa clientèle. Il est apparu évident pour le TEC de s’associer activement au projet Navajo pour tester de nouveaux services de mobilités dont le potentiel est indéniable comme solution complémentaire voire intégrée aux réseaux de transport public.

Le laboratoire néolouvaniste permettra d’expérimenter deux solutions de « last mile » : un service souple et un service de proximité, pour compléter les services structurants, plus capacitaires, sujets eux aussi de nombreux développements en Wallonie.

C’est aussi une occasion unique pour le TEC d’expérimenter les technologies d’automatisation des véhicules, d’évaluer le comportement des wallons face aux véhicules sans conducteur et développer une approche multi-partenaire inhérente au nouvel écosystème des véhicules autonomes.

Par ailleurs, le TEC opère déjà plusieurs services de transport à la demande mais nécessitant des délais de réservation généralement au-delà des 24h. Le projet Navajo prévoit le déploiement d’un système beaucoup plus dynamique pour apporter un service de mobilité durable dans une zone du territoire wallon en plein développement et y améliorer l’accès à l’emploi.

BW copie.png

PROVINCE DU BRABANT WALLON

La Province du Brabant wallon joue depuis plusieurs années un rôle fédérateur en matière de mobilité, tant pour les citoyens que pour les entreprises.

C’est donc assez naturellement qu’elle soutient le projet Navajo afin de tester des projets de transport à la demande et de navette autonome au regard des enjeux du premier et du dernier kilomètre : que ce soit pour le rabattement vers les lignes structurantes de transport public ou la desserte plus fine du territoire.

Ce projet doit également permettre aux autorités publiques d’acquérir des compétences sur les systèmes autonomes et les infrastructures nécessaires à déployer pour ensuite dupliquer ce type de projet sur d’autres sites du territoire du Brabant wallon.

Enfin, ce projet pilote vise à associer une série d’entreprises et d’incubateurs dont le CEI et ID2Move (incubateur sur les systèmes autonomes de Cap Innove) pour permettre à des entreprises de développer et acquérir de l’expertise en matière de système autonome.

PARTENAIRE ÉCONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTAL EN BRABANT WALLON

En tant que gestionnaire de neuf parcs d’activité économique et co-gestionnaire du Parc scientifique de Louvain-la-Neuve, in BW a décidé de soutenir le projet Navajo car celui-ci constitue une solution de mobilité alternative et innovante répondant à de réels besoins des entreprises implantées dans nos parcs.

Comme nous l’avons inscrit dans notre Plan stratégique 2020-2022, nous sommes particulièrement conscients que le développement économique ne peut plus être pensé aujourd’hui sans intégrer les aspects liés à la mobilité.

Le projet Navajo s’inscrit parfaitement dans cette réflexion. Il va nous permettre d’évaluer l’impact de nouvelles technologies sur la manière d’organiser, voire de réorganiser, la mobilité dans certaines de nos zones d’activité économique, de proposer de nouveaux services innovants aux entreprises et d’ainsi contribuer à ce que le territoire du Brabant wallon reste attractif pour les investisseurs.

CBTC.png

CHINA BELGIUM TECHNOLOGY CENTER

Le China-Belgium Technology Center (CBTC), situé dans le parc scientifique de l'UCLouvain à Louvain-la-Neuve, sera inauguré à l'automne 2021.

Il résulte d’une collaboration entre la province de Hubei en Chine, l’AWEX, l’UCLouvain et l’inBW. L'objectif du CBTC est d''ouvrir une porte d’accès aux entreprises chinoises vers la Belgique et vice versa. A terme, le CBTC accueillera 1.200 employés ce qui nécessite une prise en compte de la mobilité de ces travailleurs.

Dès lors, le CBTC est particulièrement intéressé par le projet de « transport à la demande ». United Investment Europe (UIE) pense que le développement de solutions innovantes en termes de mobilité est parfaitement en phase avec l’ADN du CBTC.

Ceci permettra également de générer des synergies industrielles et des échanges entre les entreprises chinoises actives dans le secteur des véhicules autonomes.

UCL copie.png

UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN

L’Université catholique de Louvain connaît un important développement qui génère une croissance des besoins de déplacements. Le projet Navajo expérimente une solution d’avenir qui permettrait de relier des zones connectées essentiellement par la voiture à l’heure actuelle.

Pour les parcs scientifiques, ce projet peut renforcer l’exemplarité de la zone par rapport aux autres parcs d’activité économique wallons et améliorer l’image de marque pour de futurs investisseurs.

Sur le plan académique, le projet de navette autonome devrait avoir un effet d’entrainement sur des projets de recherche telles que VIADUCT, Wall-e-cities et d’autres projets FEDER qui concernent notamment l’’étude des interfaces « intelligents » pour appropriation des voitures (semi-)autonomes par des personnes plus âgées, le guidage par caméra et apprentissage par renforcement (deep reinforcement learning), l’interaction humain-machine (commande vocales, tableau de bord, …) et les Blockchains pour la « Mobility as a Service ».

AGC

GLASS EUROPE

CENTRE D'ENTREPRISE ET D'INNOVATION DE LOUVAIN LA NEUVE

SOCIÉTÉ DES TRANSPORTS INTERCOMMUNAUX DE BRUXELLES

ALIANCE 

CENTRE BW

HAUTE ÉCOLE 

EPHEC

VIAS

INSTITUTE

CAP INNOVE

CRÉATEUR DE SUCCÈS

OPEN HUB

"GARAGE FOR

INNOVATION"

VILLE DE 

WAVRE

VILLE DE 

MONT SAINT-GUIBERT

UNION WALLONE DES ENTREPRISES

PROXIMUS

Les prestataires du projet

Via-Logo-Blue-Small.png
EM.jpg
1559894722316.png