Evaluation du projet

Lancés respectivement le 8 février et le 8 mars 2021 dans le cadre du projet-pilote NAVAJO, les services TEC à la demande et Autonom-e sont arrivés en août 2021 au terme de leur phase de test, laissant désormais la place au bilan et aux perspectives de développement de ces deux services sur le territoire wallon.

Un projet impacté par la crise sanitaire

Le projet-pilote NAVAJO, initié par la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve qui a profité de l’appel à projets innovants "Territoire Intelligent" lancé par Digital Wallonia pour financer deux nouvelles et innovantes solutions de mobilité durable, s’est déroulé en pleine crise sanitaire.

Durant cette période, les travailleurs et les étudiants étaient peu présents à Louvain-la-Neuve, réduisant ainsi fortement le nombre de personnes susceptibles de tester les deux nouvelles solutions de mobilité, TEC à la demande et Autonom-e, durant les premiers mois de leur phase de test.

Ainsi le taux de fréquentation de TEC à la demande a connu une hausse progressive avec un véritable décollage à partir de juin 2021. Au total, quelque 2.400 personnes ont testé ce service au cours des 7 mois de la phase test, ce qui représente une moyenne de 75 à 80 personnes par semaine.

Quelque 1.800 personnes ont également testé la navette autonome Autonom-e au cours des 6 mois de test, ce qui est en-dessous des estimations qui prévoyaient 2.400 voyageurs en scénario bas et 6.000 en scénario moyen.

Néanmoins, et malgré le contexte sanitaire qui a demandé de nombreuses adaptations, le projet-pilote NAVAJO a permis de tester ces deux solutions de mobilité innovantes ; une première en Wallonie et même en Europe avec la traversée du carrefour à feux à phases adaptatives par la navette autonome.

Enseignements et perspectives

L’expérience d’une navette autonome en milieu ouvert a permis à la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et au TEC de tirer de nombreux enseignements, à commencer par ceux concernant la technologie même de la navette, qui requiert davantage de développements afin d’envisager de proposer un service de mobilité fiable et abordable dans un contexte courant. Il est également apparu qu’il était nécessaire, dans le cadre du déploiement d’un tel service, d’avoir une collaboration étroite entre différents acteurs, parmi lesquels les communes et la Région (gestion des voiries et de l’environnement), la Police (respect du code de la route, sécurité routière) et le TEC (mise en œuvre et exploitation du service).

La phase de test du service TEC à la demande (du 8/02/2021 au 31/08/2021) a mis en évidence des difficultés d’intégration de données d’univers différents et de l’interfaçage avec les systèmes de paiement. Néanmoins, les données récoltées étaient insuffisantes pour en retirer de réels enseignements ; aussi a-t-il été décidé de prolonger d’un an la circulation du service TEC à la demande, grâce au soutien et financement du Ministre wallon de la Mobilité, Philippe HENRY.

Dès le début de cette prolongation, en cours jusqu’au 31/08/2022, le service TEC à la demande a rencontré une forte augmentation de fréquentation, avec une moyenne de 200 courses par semaine en septembre. Une « saturation » du service qui permet d’en voir les limites tant au niveau du concept que de la technologie, et de mesurer celles-ci.

Différentes actions sont en cours (tarifs, optimisation de l’algorithme de transport, analyse des zones et périodes à forte/faible demande…) afin de pouvoir proposer au Ministre de la Mobilité, Philippe HENRY, une évaluation aboutie et transversale du service TEC à la demande et ainsi envisager son éventuel déploiement sur d’autres parties du territoire wallon au terme de cette prolongation à moyen-terme. À ce titre, la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve est candidate à participer à la pérennisation d’un futur TEC à la demande sur l’ensemble de son territoire.

Que ce soit pour un service de transport à la demande ou un service de navette autonome, les différents acteurs réunis autour du projet-pilote NAVAJO peuvent maintenant conseiller et alimenter les autorités fédérales et régionales à travers un partage d'expériences, tant sur ces deux solutions de mobilité que sur la réalisation de nouvelles expériences pilotes apportant une réelle plus-value par rapport aux projets déjà menés en Belgique ou ailleurs.

Le rapport d'évaluation du projet est disponible au téléchargement via ce lien

01_autonome.png
02_navette.png